La 8ème journée de la santé

La 8ème journée de la santé chez Brugger s‘est déroulée selon la devise „Brugger détend“ et a été le début d‘une nouvelle gestion opérationnelle de la santé

„ un esprit sain dans un corps sain“. Cette expression justifie pour les directeurs Thomas Brugger et Georg Brugger-Efinger leur engagement pour la santé. „Nous voulons accroître la sensibilisation pour la santé – finalement nous n‘en avons qu‘une“, dit Brugger. C‘est pour cela que chez Brugger on a lancé la journée de la santé, qui fait partie intégrante du cursus de l'année. Ce matin donc, une nouvelle fois l‘équipe Brugger s'est réunie pour que, divisée en deux groupes, chacun puisse participer alternativement aux activités concernant la relaxation.

D‘une part Matthias Schinle, éducateur de santé et entraîneur physique, a sensibilisé sur le stress et sur la nécessité de se détendre et d‘écouter son corps. „L‘accessibilité permanente est un facteur brutal qui crée le stress“, selon Schinle. En même temps le corps, à cause de la modernisation, et de moins en moins performant, ce qui nécessite des mesures compensatoires. Ce n‘est pas seulement important de continuer à bouger, mais aussi de modifier les séquences de mouvements régulièrement et d‘impliquer plusieurs différents domaines du corps pour éviter des charges unilatérales. Avec des exercices d'équilibrage simples, qu‘on peut même pratiquer de temps en temps sur le lieu de travail, on peut se détendre. En particulier les épaules et le cou qui à notre époque sont surexposés, et donc il leur faut une attention particulière. Une autre journée est planifié en automne où la santé de l‘équipe Brugger sera une nouvelle fois mise en avant – pour créer de la durabilité.

Et quid de la deuxième partie de la relaxation? Elle a eu lieu dans les bureaux du service expédition. Des tapis de gymnastique pour la pratique du yoga ont été posés là où normalement les employés assurent les livraisons dans les délais. Conny Flaig, une employée qui donne des cours de yoga pendant son temps libre, a été aux commandes. Avec ses collègues elle a pris „le chemin de l‘intérieur“ pour créer une prise de conscience du corps. Le bureau de répartition est devenu pour un certain temps un lieu de „Muse, paix et tranquillité“, bien que pour quelques participants certains exercices aient posé problème – mais personne n‘a fuit.

Puis, après les exercices, les deux groupes se sont retrouvés avec le sourire et des visages détendus. Ce qui était certainement aussi dû au petit déjeuner commun à venir. Lukas Gramlich, un autre collègue, a préparé une nouvelle fois tout ce que vous pouvez désirer: différentes sortes de charcuteries, de fromages, des canapés de saumon et de truite ainsi qu‘une salade de fruits et du yaourt.

Pour le directeur Thomas Brugger, la 8ème journée de la santé est importante non seulement pour la communauté mais aussi pour le début de la nouvelle gestion opérationnelle de la santé: „nous voulons que notre personnel passe plus à l‘action“. L‘équipe doit être motivée avec l‘objectif de comprendre le sens et le but pour soi même. „Ils doivent s‘apercevoir que des activités physiques aident à la santé“, selon Brugger.