Matériaux des aimants

Matériaux de nos systèmes à aimants

Néodyme-Fer-Bore (NdFeB)
Alliage en néodyme, fer et bore avec la composition Nd2Fe14B.
Les aimants en NdFeB sont durs mais cassants, ils s'oxydent rapidement. C'est pourquoi, la plupart de ces aimants sont nickelés ou galvanisés. Les aimants NdFeB présentent une densité d'énergie très élevée de sorte qu'il est possible d'obtenir une force d'adhérence très importante avec une saturation maximale. Ils peuvent être utilisés dans des plages de températures allant de -40°C à +200°C. La température maximale d'utilisation dépend cependant de manière décisive du matériau à proprement dit et de la géométrie de l'aimant.

Samarium-Cobalt (SmCo)
Alliage du métal de terre rare Samarium (Sm) et du métal Cobalt (Co). 
Structure de l'alliage
SmCo5 (sans teneur en fer)
Sm2Co17 (avec une teneur en fer de 20–25 %) 

Ces aimants sont durs et cassants ; ils peuvent uniquement être usinés avec des outils diamantés. Leur prix est élevé en raison de la forte teneur en cobalt. Les aimants SmCo ne s'oxydent que légèrement et ils possèdent une bonne résistance aux produits chimiques. Grâce à une densité d'énergie élevée (env. 30 à 40 % inférieure à celle des aimants NdFeB), il est possible d'obtenir des forces d'adhérence élevées avec une saturation maximale. Ils peuvent être utilisés dans des plages de températures allant de -40°C à +350°C*. La température maximale d'utilisation dépend du matériau à proprement dit. La géométrie des aimants joue également un rôle important. Des fissures minimales dans l‘aimant ne influencent pas la force d‘adhérence.

AlNiCo
Alliages d'aluminium, de fer, de nickel, de cuivre et de cobalt. Les aimants permanents sont fabriqués avec des procédés de moulage ou de frittage.

En raison de leurs propriétés magnétiques, les aimants en AlNiCo doivent présenter une longueur importante dans le sens d'aimantation afin d'avoir une bonne résistance à la démagnétisation en „circuit ouvert“. Les aimants AlNiCo résistent très bien à des plages de températures extrêmes allant de -270°C à +450°C*.

Aimants en ferrite dure
Ils sont fabriqués à partir d'oxyde de fer et de carbonate de strontium.
Composition ferrite de strontium: SrFe12O19

A l'inverse des aimants en terres rares, les ferrites possèdent une densité d'énergie magnétique largement inférieure. Ces matériaux sont présents en grande quantité et ils sont très bon marché. 

Des écaillages sur les arrêtes vives sont tolérés, à condition que la forme originelle de l'aimant et sa fonction soient conservés. Dans les cas où aucun écaillage n'est accepté, il faut le préciser explicitement. Des fissures minimales dans l‘aimant ne influencent pas la force d‘adhérence.

Les aimants en ferrite dure peuvent être isotropes (les particules élémentaires n'ont pas de direction préférentielle à adhérence moins importante) ou anisotropes (les particules élémentaires sont pré-orientées à adhérence plus importante). Les aimants en ferrite dure peuvent être utilisés dans des plages de températures allant de -40°C à + 250°C*. 
Le matériau est dur et cassant, seuls les outils diamantés peuvent être utilisés pour l'usinage. En outre, la ferrite dure résiste très bien à l'oxydation et aux conditions climatiques ainsi qu'aux produits chimiques.

* La température maximale d’utilisation dépend des matériaux, de l’utilisation, des matériaux associés ainsi que de la géométrie des aimants. Vous pouvez avoir des données précises sur les températures d’utilisation en consultant notre catalogue, ou en nous contactant.